SIDA et système immunitaire
Cours

Le VIH, un rétrovirus

Les principales caractéristiques

Le SIDA, ou Syndrome d'Immunodéficience Acquise, est une maladie qui se traduit par un effondrement progressif du système immunitaire, marqué par une diminution progressive des cellules immunitaires, en particulier les lymphocytes T4. Le virus du SIDA, nommé Virus de l'Immunodéficience Humaine (VIH) appartient à la famille des rétrovirus, virus à ARN. Deux virus ont été identifiés à l'Institut Pasteur, le premier en 1983 et le deuxième en 1986. Ce sont des parasites intracellulaires obligatoires, dés qu'ils ont pénétré une cellule cible, ils copient l'information génétique d'ARN sous forme d'ADN grâce à une transcriptase inverse ou rétrotranscriptase, enzyme essentielle à la multiplication intracellulaire du virus. Cette copie prend place dans un chromosome, ainsi elle échappe au contrôle du système immunitaire. Le virus peut rester silencieux un temps plus ou moins long avant de s'exprimer.

Le VIH est transmis par voies sexuelle, sanguine ou maternofoetale, il est transporté par les liquides biologiques, le sang ou le sperme.

La structure du VIH

Le VIH est un rétrovirus de 80 à 120 nm dont le génome est constitué de deux molécules d'ARN (Image 3). Son enveloppe est constituée de phospholipides et de protéines. La GP120 est une GlycoProtéine membranaire de poids moléculaire 120 kD. Cette protéine participe activement à l'entrée du virus dans la cellule cible, cellule du système immunitaire (Image 4).

Image 3 : La structure du VIH
Image 3 : La structure du VIH[Zoom...]
Image 4 : a. Les principales cellules cibles du VIH dans l'organisme b. La fixation du VIH sur une cellule cible
Image 4 : a. Les principales cellules cibles du VIH dans l'organisme b. La fixation du VIH sur une cellule cible[Zoom...]
Les cellules du système immunitaire (page suivante)Le système immunitaire et le SIDA (page Précédente)
Accueil CUEEP-Université Lille 1 Sciences et Technologies Réalisé avec SCENARI